Construire un abri pour hérisson avec des parpaings

L’automne arrive, synonyme de période d’hibernation pour le hérisson durant l’hiver. Voyons comment l’aider en lui construisant un abri dans le jardin où il sera en sécurité.



Depuis l’arrêté national du 17 avril 1981, le hérisson est une espèce totalement protégée sur tout le territoire français. C’est un animal très utile, un auxiliaire du jardin, étant insectivore et carnivore, le hérisson débarrasse des bestioles que le jardinier n’apprécie en général pas beaucoup car elles attaquent et mangent les plantes, fruits et légumes : escargots, limaces, coléoptères, etc.

Le hérisson a depuis la nuit des temps des prédateurs naturels comme le hibou grand-duc, le renard ou le blaireau, mais depuis de nombreuses années, c’est l’homme qui le fait petit à petit disparaitre en modifiant son habitat, en cloisonnant les espaces et en le tuant en particulier sur les routes. Il faut savoir qu’un hérisson ne trouve aucun intérêt à être sur une route, s’il en traverse c’est qu’il n’a pas le choix. Son cheminement normal serait de passer de jardin en jardin, de rester sur des surfaces naturelles, mais les clôtures et barrières sont autant d’obstacle à sa progression qu’il se retrouve sur des routes ou des parkings.

Pour ces raisons (et bien d’autres encore expliquées sur le site Le Hameau des Hérissons) il est important de faire le maximum pour maintenir la présence du petit mammifère dans son jardin ou de le faire venir de façon naturelle (pas question de l’y amener de force !). Ainsi, je vous propose ci-dessous une petite recette pour rapidement construire une cabane pour hérisson discrète avec quelques agglos de récupération.

Abri pour hérisson en matériaux de récupération
Abri pour hérisson en matériaux de récupération

Construire un abri pour hérisson

Aucune grande science pour faire une petite maison à hérisson, simplement deux ou trois règles à respecter comme la placer à l’abri du vent, du soleil et de la pluie. En général, une orientation sud-est est souhaitable. Bien la dimensionner. Il est souvent noté que les abris vendus dans le commerce sont un peu trop petit. Un abri trop spacieux ne fonctionnera pas non plus.

Si vous êtes bricoleur ou que vous avez une idée précise en tête, vous pouvez construire un joli abri en bois de A à Z. Mais vous pouvez aussi utiliser des matériaux existants : des planches, des cagettes, des branches, voir des parpaings qui trainent comme c’est le cas chez nous. C’est parti !

Le choix de l’emplacement est important, il faut que l’endroit soit calme, protégé du temps et du passage (humain et animal), dans notre cas, il sera placé au fond du jardin dans une haie un peu sauvage, grosso modo sous des noisetiers et un gros érable. Ce qui fera office d’entrée – le trou d’un bloc béton d’angle – dirigé vers le sud-est pour être le plus à l’abri des intempéries.

Après avoir nettoyé et aplani le sol, nous avons placé les blocs de béton de manière à ce qu’ils soient le plus espacés possible pour maximiser la surface habitable hibernable, car il ne faut pas qu’elle soit trop petite. Comme ceci :

Pose des blocs de béton
Pose des blocs de béton

Bien sur, dans le cas de blocs d’angle, seul celui servant d’entrée aura le trou visible.

Entrée orientée sud-est
Entrée orientée sud-est

L’intérieur de l’abri doit rester sommaire, erinaceus europaeus s’occupera elle.lui-même de son aménagement, quelques feuilles suffisent. L’important est de laisser des brindilles et des feuilles à l’extérieur pour qu’elle.il les utilise.

Le hérisson aménagera son intérieur
Le hérisson aménagera son intérieur

Pour le toit, nous avons placé des planches qui recouvrent les parpaings. Le toit est légèrement surélevé sur la partie arrière grâce à une grosse branche placée sur le bloc béton. Désolé, il manque une photo pour cette partie ;/ Mais on devine la planche sur la photo ci-dessous :

Le toit terminé
Le toit terminé

Ensuite, afin de rendre l’abri le plus imperméable possible, nous avons ajouté 2 tuiles qui par chance ont la bonne taille. Mais une simple bâche ferait l’affaire. Voici l’abri quasi terminé :

L'abri pour hérisson
L’abri pour hérisson

La dernière chose à faire est de combler au maximum les éventuelles ouvertures à la jointure des blocs et sous le toit avec des feuilles mortes et des petites branches.

Cottage d'hibernation 3 étoiles !
Cottage d’hibernation 3 étoiles !

Pour une déco la plus camouflage possible, nous avons rempli les trous des parpaings avec des brindilles, c’est pas trop mimi ça ? ;]

Un peu de déco extérieure
Un peu de déco extérieure

Plutôt simple non ? Si vous n’avez pas de parpaings, vous pouvez tout de même bricoler un abri contre un mur ou sous un appentis avec une caisse en bois ou quelques planches. Les hérissons adorent les tas de bois, ainsi simplement en supprimant quelques buches en bas du tas, cela formera une petite cavité qui peut aisément accueillir un hérisson pour son hibernation.


La cabane plutôt discrète vue d’un peu plus loin :

Les réservations sont ouvertes
Les réservations sont ouvertes

Nous avons au moins 2 hérissons sur notre terrain, il va falloir maintenant construire un deuxième abri.

Et vous, avez-vous des hérissons chez vous ? Vos abris sont-ils prêts ? N’hésitez pas à en parler dans les commentaires.

Pour tout savoir sur erinaceus europaeus, allez voir http://hameaudesherissons.fr et la page Erinaceus France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 + 13 =