Les méfaits du lait et des produits laitiers

C’est un des points d’un article de U-run qui m’a fait écrire ce billet sur ce mythe des bienfaits du lait et des produits laitiers. Dans un pays comme la France où le lait et surtout le fromage sont rois, même en 2018 il est difficile de se défaire des informations erronées et des savoirs obsolètes.

Le lait mauvais pour la santé

En quelques points ci-dessous, pourquoi le lait – d’origine animale – est mauvais et pas vraiment bon pour la santé.


Comme depuis 2017 le mot « lait » est officiellement réservé aux laits provenant de l’animal et que les laits type végétaux doivent changer de nom, par soucis de simplicité j’emploierai le mot « lait » pour désigner le lait animal dans ce billet.

  1. Le lait est indigeste pour l’être humain adulte. La lactase, l’enzyme qui permet la digestion du lait, n’est plus produite à l’âge adulte. Ceci n’a rien d’étonnant lorsque l’on sait que le lait existe uniquement pour faire grandir un bébé, quelque soit l’espèce. Nous sommes quand même la seule espèce animale qui continue de boire un liquide survitaminé fait pour la croissance des bébés d’une autre espèce.
    Le lait contient du lactose et ces graisses saturées ne permettent pas une bonne digestion pour l’estomac humain. Se fixant aux parois intestinales, la caséine présente dans le lait oblige le corps à produire des anticorps en très grand nombre, générant des inflammations. Dès le plus jeune âge, l’être humain consomme du lait et accentue donc cette dépendance et les problèmes qui en découlent.
  2. Contrairement aux idées reçues, le lait n’est pas bon pour les os. C’est le mythe qui persiste aussi bien coté grand public que coté professionnels de santé. Le lait de vache contient du calcium, mais pour que celui-ci soit bien utilisé, il faut respecter un certain équilibre acido-basique dans notre corps. Malheureusement, l’alimentation occidentale moderne riche en céréales et en protéines et pauvres en légumes verts est parfaite pour acidifier le corps, ce qui fragilise beaucoup trop cet équilibre acido-basique nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme.
    Le calcium provenant du lait de vache est beaucoup trop acide et a des effets désalcalinisant sur le pH du corps humain, et va ainsi produire l’effet inverse en décalcifiant les os, entrainent des blessures et favorisant l’ostéoporose.
    Les bienfaits des produits laitiers (manger/boire X produits laitiers par jour) dans les médias et dans les plans com institutionnels sont dramatiques.
  3. Le lait génère du cholestérol LDL. Une consommation importante de lait et de produits laitiers favorise l’augmentation de mauvais cholestérol (LDL) en augmentant la quantité d’homo-cystéine plasmatique dans le sang. Inutile de rappeler que le mauvais cholestérol entraîne beaucoup de maladies cardio-vasculaires.
  4. Le lait est allergène. Comme évoqué dans le premier point, le lait de vache est destiné au veau, point. L’être humain – dès sa prime enfance – ingère donc une bombe énergétique, destinée à un bébé de 45 kg qui comme tout bébé va grandir grâce au lait de sa mère pour devenir un animal de plusieurs centaines de kilos. Les protéines de lait de vache sont en quantités trois fois plus importantes que dans le lait maternel, pouvant ainsi entrainer des allergies et des pathologies comme l’asthme, l’eczéma, fatigue, migraines, etc.
  5. La lait est lié à de nombreuses maladies. Voici une liste non exhaustive de maladies en lien avec la consommation de lait et de produits laitiers : Cancers (colon, estomac, pancréas, prostate), Maladie de Crohn, Diabète, Arthrite, Rhumatismes, Allergies, Fatigue chronique…

Les alternatives au lait


Les alternatives au lait

Pour rester dans le domaine des liquides, les boissons végétales riches en calcium sont nombreuses : soja, amande, épeautre, riz, noix, coco, etc, toutes sans cholestérol, ni lactose et aisément assimilables par l’organisme.

Mais plus généralement en ce qui concerne le calcium, manger des fruits, légumes, légumineuses, fruits secs, herbes aromatiques est tout à fait recommandé. D’ailleurs de nombreux légumes et fruits fournissent un calcium à absorption facile par rapport au calcium présent dans le lait.

Taux de calcium des fruits et légumes :

Quantité de produit Quantité de calcium
Chou frisé 150 g 195 mg
Épinard bouilli 150 g 156 mg
Brocoli 150 g 114 mg
Haricots blanc 150 g 90 mg
Cresson 50 g 79 mg
Amandes 30 g 75 mg
Haricots verts 150 g 60 mg
Figues sèches 40 g 64 mg
Orange 1 52 mg

Par comparaison, 100 ml de lait de vache donne seulement 120 mg de calcium.

Il faut également garder à l’esprit qu’il est nécessaire d’associer ces aliments à un apport suffisant en vitamine D, qui favorise l’assimilation du calcium.

Laissons le lait de la vache à son veau

Il n’y a que des avantages indéniables à supprimer les produits laitiers de son alimentations. Beaucoup de sportifs de haut niveau l’ont compris, certains sont végans comme Scott Jurek, Rich Roll ou Sage Canaday, d’autres ne le sont pas mais ont banni voir réduit drastiquement leur consommation de lactose pour améliorer leurs performances et leur santé, comme Caroline Chaverot ou Xavier Thévenard.

Le lait de la vache c’est pour son veau, laissons-lui.

Si vous avez aimé cet article, vos pouvez :
- Vous abonner à la newsletter via le formulaire ci-contre,
- Me suivre sur Strava
- Me suivre sur Instagram et facebook
- Visiter le site partenaire i-run
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + 13 =